Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 11 Décembre 2018, 10h31

Nommé en mars dernier recteur de la Guyane après un mandat critiqué à la tête de l'Université d'Orléans, Youssoufi Touré est déjà sur le départ. 

Youssoufi Touré s'expliquera devant les médias guyanais demain sur ce départ inattendu. 

TURN-OVER - Youssoufi Touré, ex-président de l’Université d’Orléans, quitte déjà ses fonctions de recteur de l’académie de Guyane, un poste qu’il occupe seulement depuis mars dernier, à l’issue de sa nomination en Conseil des ministres. L’information aurait été confirmée par le rectorat de Guyane selon les médias guyanais, tandis que l’intéressé expliquera les motifs de ce départ inattendu et précoce demain au cours d’une conférence de presse. 

Capture d’écran 2017-01-03 à 19.28.01.png

Le départ de la présidence de l’Université d’Orléans de Youssoufi Touri en mars dernier avait déjà suscité bon nombre de commentaires du fait de l’impression de rapidité, pour ne pas dire de précipitation, qu’il pouvait donner. Dans un entretien accordé à apostrophe45, le président de l’Université sur le départ avait pourtant assuré qu’il n’en était rien et que sa nomination suivait le cours logique et normal des choses. 

La gestion financière de l’Université sous la présidence de Youssoufi Touré a également fait naître de nombreuses critiques - avec 10 à 12 millions d'euros de déficit - puisque le futur recteur de Guyane a laissé les comptes de l’université dans le rouge. 

Guyane 1ère revient, à son tour, sur les manquements reprochés à Youssoufi Touré, son train de vie ou encore sa gestion autoritaire, dénonçant un régime « d’hyper-présidentialisation basé sur un clientélisme gagnant-gagnant et qui se traduisait par des notes de frais injustifiées, l’octroi de primes aux élus de l’Université et autres avantages divers. L’épouse de Youssifi Touré, cadre de la faculté durant sa mandature, aurait également bénéficié de faveurs de la présidence. »

Selon France Bleu Orléans, dès son retour en Métropole, Youssoufi Touré devrait même répondre à une convocation de l’inspection générale de l'administration de l'éducation nationale, suite à de nombreux « dérapages personnels » du couple Touré (salaire, remboursements, etc).

Alain Ayong Le Kama est nommé recteur de Guyane, mercredi 4 janvier, en Conseil des ministres. Il est professeur des universités en sciences économiques à l’université de Paris-X (Nanterre).

La rédaction