Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Octobre 2018, 17h38

D'ici 2025, tous les foyers du Loiret bénéficieront de la fibre optique. 180 millions d'euros seront investis pour parvenir à cet objectif. 

Mais en attendant 2025, et la fibre optique déployée au seuil de chaque foyer, le Département va expérimenter une nouvelle technologie dite « THD Radio »dans 40 communes rurales. 

ÇA VA DÉBITER - L’objectif affiché est clair : à l’horizon de 2025, 100% des foyers du département du Loiret auront la fibre. Ni plus ni moins. Et pour parvenir à ce résultat, le Département lancera à la fin de l’année une nouvelle DSP - Délégation de service public - de quelque 180 millions d’euros pour généraliser la fibre optique à l’abonné dans les 263 communes du département qui n’ont pu profiter des aménagements antérieurs. « Nous allons rentrer dans une nouvelle étape décisive », a expliqué Frédéric Néraud, vice-président du Département lors d’une conférence de presse consacrée à ce sujet. « Cette nouvelle DSP pourrait être notifiée à l’automne 2019 et les premiers travaux engagés au 1er septembre 2020. La première estimation du coût global pour le déploiement de ces 120 000 prises est de l’ordre de 180 millions soit un coût moyen à la prise d’un montant de 1 500 euros ».

Cette « nouvelle étape où la part du financement public sera plus faible » constitue en réalité le quatrième et dernier acte d’un plan d’aménagement numérique démarré en 2004 avec la construction et l’exploitation du réseau Medialys et fortement dynamisé, à partir de 2014, par le vaste chantier Lysséo et ses 150 millions d’euros d’investissement. « 52 millions ont été apportés par le Département, 50 millions par SFR, 24,5 millions par la Région, 20,5 millions par l’État, 2 millions par la ville de Montargis et nous attendons un financement européen », a détaillé Marc Gaudet, président du Département. « À terme, c’est-à-dire d’ici 2020, Lysséo aura permis d’augmenter le débit dans 111 communes du département, ce qui représentent 25 000 lignes ».  

Le Département va expérimenter une nouvelle technologie dite « THD Radio »

Mais en attendant 2025, et la fibre optique déployée au seuil de chaque foyer qui en était dépourvu, le Département va expérimenter une nouvelle technologie dite « THD Radio » dans 40 communes rurales qui n’étaient pas comprises dans la zone Lysséo. Et ce, pour un coût de 1,2 million d’euros. « Cela permettra à 6 000 foyers dépourvus d’un bon haut débit d’accéder à des débits compris entre 8 et 30 Mbits/s », explique Frédéric Néraud. Cette technologie hertzienne, testée déjà en Seine-et-Marne, repose sur l’installation d’un émetteur sur un point en hauteur et la fixation, dans le, même temps, d’une antenne chez le particulier ou l’entreprise qui souhaite profiter de ce haut, voire très haut débit. « L’État devrait contribuer à hauteur de 150 euros au financement des installations dès lors que les particuliers ou professionnels feront appel à un antenniste. En attendant que l’État ouvre le guichet correspondant, le Département prendra à sa charge ce montant », précise Frédéric Néraud.

Réunis en session plénière à partir de mercredi prochain, les élus départementaux acteront le lancement de cette nouvelle DSP de 180 millions d'euros pour que chaque foyer du Loiret puisse bénéficier de la fibre optique d’ici à 2025. « Le numérique est au cœur de toutes les vies quotidiennes. Fin 2020, il y aura un haut débit de qualité pour tous, et fin 2025, le fibrage de l’’ensemble du territoire », conclut Marc Gaudet.

A. G.