Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 16 Décembre 2017, 00h20

Le sénateur socialiste s’est entretenu ce jeudi 5 janvier avec les représentants syndicaux et le directeur par intérim de la prison de Saran afin de faire remonter au ministre les problématiques locales.

Les représentants syndicaux ont souhaité, notamment, que le même niveau d’encadrement soit assuré pendant les week-ends que durant la semaine.

Résumé: 

DERRIÈRE LES MURS - Alors que le centre pénitentiaire de Saran a connu un mouvement de grève ce jeudi 5 janvier en écho à la prise d’otage du 1er janvier dernier et des deux suicides de détenus fin décembre, le sénateur socialiste du Loiret, Jean-Pierre Sueur, a souhaité s’entretenir ce jeudi 5 janvier avec les représentants syndicaux puis avec le directeur par interim de la prison afin de faire « remonter » au Garde des Sceaux les sujets d’inquiétude et de préoccupation du personnel pénitentiaire saranais. « J’ai voulu vous apporter tout mon soutien », leur a dit le sénateur PS devant les portes de l’établissement pénitentiaire.  

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici