Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 25 Novembre 2017, 06h32

Territoire

Sujets relatifs au territoire

ÉCHANGES - Le Centre-Val de Loire intensifie sa coopération avec la province du Hunan en Chine, démarrée il y a maintenant 26 ans et « réactivée en 2006 ».  Depuis 2008, une volontaire de solidarité internationale est même présente sur place, au sein du bureau des Affaires étrangères, en tant que correspondante de la Région. On se souvient, par ailleurs, qu’en 2014, le président Bonneau avait reçu en Centre-Val de Loire le gouverneur de la Province de Hunan, à l’occasion du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine. Aussi, un mémorandum de coopération a été signé et de nouveaux objectifs pour poursuivre les échanges et actions ont ainsi été fixés portant sur l’environnement ; les échanges économiques et entre sociétés civiles...

UNESCO -  Nacer Meddah, Préfet de la région Centre-Val de Loire, dit « se réjouir de la décision prise le dimanche 9 juillet 2017 par l'UNESCO », lors de la 41ème session de son Comité du patrimoine mondial réuni à Cracovie, d’intégrer au périmètre du Val de Loire, déclaré « Patrimoine mondial de l’Humanité » en 2000 au titre des paysages culturels, le château de Chenonceau et son environnement d’une part, et le site paysager remarquable, l’Eperon de Marnay, d’autre part. 

Cette décision fait suite à une demande de la France, s'appuyant sur un dossier très complet préparé par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), avec le concours de la Mission Val de Loire et de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) ; elle apporte une légère rectification au tracé initial de ce périmètre allant de Sully-sur-Loire jusqu’à Chalonnes et permet ainsi d’intégrer pleinement le château de Chenonceau, qui incarne l'épanouissement architectural de la Renaissance, dans ce vaste ensemble de renommée internationale qu'est le Val de Loire. 

Outre l'audace de sa structure traversant le Cher, Chenonceau se caractérise également par une remarquable collection de mobilier, de tapisseries et de peintures, illustrant les périodes allant du XVIème au XVIIIème siècle. 

Propriété de la famille Menier, Chenonceau est, avec Chambord, le château le plus connu et le plus visité du Val de Loire. Il offre un accueil et des circuits de visite d’une très grande qualité, appréciés chaque année par près de 900.000 visiteurs dont 40 % de visiteurs étrangers issus de 150 nationalités.

COUP D'ESSAI - Paris s’y frotte actuellement et Rennes l’a adopté depuis deux ans. Cet été, c’est au tour d’Orléans d’expérimenter son premier budget participatif et donc de remettre entre les mains des Orléanais une enveloppe de 100.000 euros qui « doit contribuer au fonctionnement ou à l’embellissement d’un quartier », selon Olivier Carré, maire d’Orléans, qui en a explicité le principe lors d’une conférence de presse tenue, lundi, en présence des six élus des quartiers de la ville.

PAS DE VACANCES - Après avoir travaillé sur les thèmes de la solidarité ou de la jeunesse, le Département du Loiret s’est penché sur celui du tourisme, la semaine dernière, à Sully-sur-Loire, sous la forme d’assises réunissant élus et acteurs locaux. Un travail qui prolonge et précise celui réalisé, quelques mois plus tôt, par les sept Pays que compte le Département et qui représentent autant d’identités culturelles, géographiques et administratives, concernées, elles-aussi, au premier chef, par l'activité touristique. 

DÉSINVOLTURE - Le débat, qui devait se tenir au Sénat sur le projet de loi sur Paris et les métropoles la semaine prochaine, n'aura finalement pas lieu. « Les membres de la majorité LR/UDI de la commission des lois du Sénat ont décidé, ce mercredi matin, de voter une question préalable, dont l'objet est de décider qu' « il n'y a pas lieu de délibérer », a fait savoir, agacé, le sénateur PS du Loiret, Jean-Pierre Sueur. Il indique aussi qu'il s'est « vigoureusement opposé à cette décision, qui sera sans nul doute reprise en séance publique »...

Au-delà de l'obtention de ce statut tant souhaité par les élus et acteurs économiques bien décidés à « mettre le cap sur la métropole », il s'agit surtout de construire « ensemble ». La ville-centre avec les 20 autres communes. « C'est la prise de conscience institutionnelle qui est importante aujourd'hui. La juxtaposition des communes (Ndlr : sur le mode de l'agglomération) n'a jamais fait une communauté de destin et c'est pour cela qu'on essaye aujourd'hui de faire autre chose et surtout autrement », a expliqué Olivier Carré, revenant sur les enjeux, et l'urgence, de faire naître, au-delà même du seul statut, ce sentiment d'appartenance à un territoire, l'Orléanais qui, finalement, n'aura jamais aussi bien porté son nom...

FUTUR - L'avenir se conjugue au présent, selon le Département qui lance, ce mercredi, un questionnaire d’une dizaine de minutes comprenant 13 questions très concrètes sur les domaines du logement, de la santé, de la mobilité, de l’environnement, ou encore de l’économie.

JUST MARRIED - D'après l'association des maires de France, 772 communes se sont regroupées en 2015, donnant naissance à 230 villes nouvelles et bourgades. Depuis le 1er janvier, la France des 36.000 communes n'est plus. L'association des maires de France (AMF) qui livre cette photographie au 1er janvier dernier indique par ailleurs que ces 230 nouvelles villes « regroupent 815.115 habitants, soit une moyenne de 3.543 habitants par commune nouvelle. » 

TWITTER - Quelles sont les régions de France - avant leur fusion - les plus suivies sur le réseau social Twitter au 31 octobre 2015 sur le blog eterritoire ? Dans ce palmarès, qui comporte les régions des Dom-Tom, le Centre-Val de Loire se classe (...)

STATUT - C'est officiel, le gouvernement a mis la dernière pierre à l'édifice de la France des régions en tranchant, avant les vacances, sur les futures capitales régionales. Alors qu'à partir du 1er janvier prochain, la France métropolitaine ne comptera plus...

Pages

L'expresso

À L'AFFICHE

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg