Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 18 Juin 2018, 22h37

Sécurité

Sujets relatifs à la sécurité

EN VISITE - Alors que Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, est attendu à Orléans demain matin, le conseil municipal s’est penché sur le bilan annuel de la lutte contre la délinquance dans la cité johannique. Un « bilan plutôt satisfaisant », selon l’expression d’Olivier Geffroy, adjoint en charge de la tranquillité publique, ce qui n’est pas une surprise en soi tant la majorité actuelle, aux manettes depuis 2001, a fait de la lutte contre la délinquance une priorité. Depuis plus de 15 ans, la ville enregistre ainsi, chaque année, une baisse de toutes les formes de délits, et c’est encore le cas en 2017, qu’il s’agisse des atteintes aux personnes (-1,25%), aux biens (-10,42%) ou encore de la délinquance dite de proximité (-7,7%). « On a divisé par quatre le nombre de fait commis sur la violence de tous les jours », a ainsi souligné l’adjoint au maire. 

DU BON ET DU MOINS BON - Le bilan de la délinquance dans le Loiret pour l’année 2017 a été présenté, mercredi après-midi, par le préfet de région. Voici les quatre principales informations à retenir. 

Première information, une baisse significative de 7,7% des atteintes aux biens, soit 16.830 faits enregistrés en 2017 par les services de police et de gendarmerie, contre 18.236 en 2016. Et dans cette catégorie, on peut citer une baisse de 5,4% des cambriolages, (4.029 cambriolages en 2017), de 8,5% des vols de voitures  et de 15,1% des escroqueries. 

SIMULATION - Les 5 décembre et 6 décembre prochains, les pouvoirs publics et EDF organisent un exercice à dominante sûreté nucléaire le premier jour et à dominante sécurité civile le second jour, avec le Centre Nucléaire de Production d’Electricité de Dampierre-en-Burly...

LUTTE - Le procès d’une filière djihadiste orléanaise, qui s’est ouvert mercredi au tribunal correctionnel de Paris, rappelle combien le Loiret et plus précisément la métropole d’Orléans sont confrontés au djihadisme. Actuellement, neuf hommes âgés de 22 à 31 ans, tous originaires d’Orléans ou des environs, comparaissent pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. Ils ont pour la plupart été arrêtés dès leur retour de Syrie, entre novembre 2014 et octobre 2015. Il leur est reproché d’être partis en Syrie dans le cadre d’une filière djihadiste manifestement organisée à partir du mois de septembre 2012, les départs se poursuivant jusqu’au mois de septembre 2015...

SUR-MESURE - Ce lundi 13 novembre, journée d’hommages par ailleurs, s’est tenue la réunion de lancement de concertation dans le Loiret de la police de sécurité du quotidien (PSQ). L’objectif est de répondre à l’évolution des missions de la police et de la gendarmerie, « afin de répondre à la première préoccupation des Français : la sécurité », indique Taline Apreikian, directrice de cabinet du préfet de la région Centre-Val de Loire...

HALLOWEEN - La Ville d'Orléans a décidé, comme en 2016, de faire la chasse aux sorcières à celles et ceux succombant à l’idée de se détourner de l’esprit « bon enfant » d’Halloween, à l'approche de cette fête célébrée la veille de la Toussaint, le 31 octobre. Il s'agit surtout de prévenir de possibles débordements au cours de cette nuit-là (31 oct.-1er nov.)...

NOYAU DUR - Quelles sont les centrales nucléaires présentant en France un réel danger en cas de séisme ? L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a publié lundi 16 octobre une liste de 20 réacteurs dont les installations suscitent de vives inquiétudes en pareille situation. En cause, la résistance des circuits d'alimentation en eau de refroidissement. «La source froide des réacteurs pourrait en effet être perdue (...) en cas de séisme», prévient l'ASN, inquiète de l'état des installations . «Ces dégradations sont la conséquence de la corrosion qui a pu se développer en l'absence d'une maintenance préventive adaptée», précise-t-elle. L’événement serait classé par l’ASN au niveau 2 de l’échelle INES...

ALERTE - L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a placé, mercredi 13 septembre, « sous surveillance renforcée » la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher, « en raison de la dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF à ce jour ». Le directeur de la centrale a été convoqué par la direction générale de l'ASN le 7 septembre 2017, afin qu'elle lui présente son plan d'action. Un nouveau contrôle de l'ASN sera effectué en avril 2018 afin de vérifier sa mise en œuvre...

PRÉVENTION - Ce budget-là ne faisait pas partie des éléments financiers programmés. Pour autant, face à une menace terroriste qui persiste, et qui garde le même niveau d’acuité, le département du Loiret devra investir 1,5 million d’euros pour sécuriser les 57 collèges du département placés sous sa tutelle. Un chantier qui devra être terminé pour la rentrée de septembre. 

ARRÊTÉ - La Ville d’Orléans a décidé de se doter d’un outil supplémentaire pour lutter contre les incivilités et plus précisément contre les auteurs d’infractions au code de la route, en utilisant la vidéo-verbalisation installée sur l’espace public. Dans le viseur de l’autorité publique, « les rodéos » qui fleurissent avec l’arrivée des beaux jours mais aussi les mariages exubérants...

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg