Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 11 Décembre 2018, 10h59

Insolite

sujets relatifs à l'insolite

PAF - Françoise est une parfaite inconnue et pourtant, des millions de Français l'ont au moins déjà vue une fois à la télévision. Un comble. L'Orléanaise est actuellement le témoin principal de la publicité...

INTERDIT. Une factrice orléanaise se trouve au milieu d’une affaire insolite. Jugez plutôt. Alors qu’elle effectuait sa tournée habituelle, cette factrice a eu la surprise de découvrir à l’intérieur de sa besace une enveloppe affranchie de cinq timbres à l’effigie du maréchal Pétain. Or, les timbres à l'effigie du chef de l'État français, émis entre 1941 et 1943,  sont interdits depuis la condamnation de Pétain et la mesure d'indignité nationale prononcée contre lui. L’enveloppe en question avait été envoyée quelques jours plus tôt depuis la petite commune de Crozon, dans le Finistère. (...)

REPASSAGE - Le réseau international d'hommes pour l'égalité Zéromacho entendent faire (re)passer un message à l'adresse de la gent masculine, samedi 30 mai à 16 heures, place de la République.

@DERET

ÉCOLOGIE - Les véhicules électriques de Deret Transporteur, société basée à Saran, sont interdits de circuler durant toute la période du Festival de Cannes. Les raisons invoquées par la mairie cannoise laissent pour le moins perplexes.

DÉTOURNEMENT - Vêtue d'une jupe façon tutu lors de la cérémonie des César, l'actrice orlénaise n'a pas échappé à la moquerie sur Internet, faisant même l'objet d’un détour­ne­ment assez drôle.

CENSURE - Quatre tribunes de Dominique Tripet, auteure du blog de Circé et élue municipale Front de gauche, ont été censurées par le Nouvel Observateur, ces dernières semaines, aux motifs «d'érotisme excessif, d'appel au meurtre, de prosélythisme religieux et de diffamation». « Je suis scandalisée d'une telle pratique et je ne peux saluer de telles méthodes », a-t-elle envoyé aux responsables du site. Explications (...)

VIDÉO - La droite a fait une entrée massive, mardi soir, dans l'Hémicycle pour tenter, en vain, de faire passer un amendement en faveur de l'universalité des allocations familiales. Parmi eux, trois députés UMP du Loiret, Marianne Dubois, Jean-Pierre Door et Claude de Ganay.

QUI EST QUI ? - Le corps de Pandou Wilfrid Anicet, plus connu sous le nom de Willy Matsanga, a été rapatrié à Brazzaville (RDC), le week-end dernier. Député de la République du Congo, Willy Matsanga, ex-bras droit du président de la République du Congo, est décédé à l'âge de 45 ans, dans la plus grande discrétion médiatique, jeudi 9 octobre au CHR d'Orléans, des suites d'une tumeur au cerveau, après plusieurs jours de coma post-opératoire. Il suivait des soins intensifs depuis plusieurs mois à Orléans où il résidait avec sa famille. 

La mort de ce dernier a suscité une vive émotion, la semaine passée, au funérarium de l'hôpital de La Source. Plusieurs centaines de personnes s'étaient donné rendez-vous pour la levée du corps, et parmi elles quelques hommes en tenue militaire, comme en témoignent les photos de nos confrères de Brazza-News

Rostel Bakwa, «un vrai commando qui exerce les métiers d'armes avec passion»

Mais qui sont donc ces soldats congolais qui ont arpenté les coursives de l'hôpital de La Source à Orléans et même surveillé l'accès à la chambre funéraire ? Dans ce contexte de crispation, la scène, qui s'est jouée sous les fenêtres du CHRO, semble juste surréaliste. apostrophe45 a retrouvé la trace d'au moins deux d'entre eux. Il y a tout d'abord ce colosse, à la barbe et au regard noirs. Il s'agit de Rostel Bakwa, « un guerrier » proche de Willy Matsanga, depuis 1993. Un fidèle parmi les fidèles. Son confident même. Ils auraient, en effet, vécu ensemble à Bacongo (quartier général) et d'aucuns rapportent que Rostel Bakwa est « l'héritier de la boîte noire » (mysticisme et magie noire) de Willy Matsanga.

10712972_719812014759495_6474585994969327348_n-1.jpg
Rostel Bakwa (au centre). Photo : Bavon.

« C'est un vrai commando qui exerce les métiers d'armes avec passion », peut-on lire sur lui. Il a vécu en France jusqu'en 1998, « où j'ai respiré la liberté », avant d'aller combattre à Brazzaville. Suite à la mort de son ami et ancien chef de guerre Willy Matsanga, Rostel Bakwa a créé un mouvement « pour lutter contre l'injustice, le tribalisme et l'égoïsme » au Congo.

Le général Vadou est particulièrement craint des Congolais

L'autre personnage clé, également présent à Orléans en milieu de semaine dernière, n'est autre que le général Vadou, ancien compagnon de guerre de Willly Matsanga et « enfant soldat » de Denis Sassou Nguesso. Cet homme, toujours représenté derrière ses lunettes noires, est particulièrement craint des Congolais et serait actuellement en délicatesse avec celui qu'il a servi, l'actuel président de la RDC. Il en appellerait même à « la libération et au changement au Congo ». C'est dire combien les tensions politiques du Congo se sont invitées à Orléans et particulièrement au CHRO, au cours de ces derniers jours.

1779189_719798791427484_5485937267394779959_n.jpg
Le général Vadou (deuxième à gauche)Photo : Bavon.
 

R. Z. 

M. Chat, métro, Paris, RATP

MOBILISATION. Le Chat d'Orléans serait-il tombé dans une souricière ? Le 7 août dernier, Thoma Vuille, alias Monsieur Chat, a été convoqué dans un commissariat parisien pour répondre de « dégradations » après une plainte déposée par la RATP à la suite de graffs réalisés par l'artiste dans les couloirs de la station Châtelet, alors en rénovation. Dans les locaux du commissariat, Thoma Vuille a appris que la RATP lui réclamait quelque 1.800 euros de dommages et intérêts pour sa griffe artistique, très peu du goût manifestement de la société de transport. Une audience devant le tribunal de grande instance de Paris a a été fixée, en octobre, pour que l'affaire soit tranchée par la justice. 

AMOUR. Changer de région par amour, les célibataires de la région Centre n'y sont manifestement pas opposés, pour ne pas dire tout à fait favorables, ce qui est tout de même un peu vexant, avouons-le, eu égard à l'attractivité du Centre. Décidément, cette région Centre a bien du mal à faire valoir ses atouts de séduction : amoureux transis comme voisins politiques y sont manifestement assez peu sensibles. Et pas pressés de passer la bague au doigt à la région.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg