Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 21 Octobre 2018, 08h11

Cinéma

Sujets relatifs au cinéma

RETOUR AUX SOURCES - Le 1er septembre 1939 devait s’ouvrir à Cannes le premier « festival des démocraties contre les dictatures », initié par Jean Zay, député radical-socialiste et ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front populaire. En créant ce festival cinématographique que plusieurs villes avaient souhaité accueillir entre leurs murs - Biarritz, Deauville, Vichy, Aix-les-Bains, le Touquet, et même Alger - le jeune ministre ambitionnait de faire souffler le vent de la création cinématographie libre en France alors qu’au même moment la Mostra de Venise, passée sous le joug de Mussolini et d’Hitler, devenait un très efficace outil de propagande profasciste. Ainsi, un an plus tôt, alors que le jury de la Mostra s’apprêtait à remettre le grand prix à Autant en emporte le vent, Mussolini et Hitler mirent leur véto et imposèrent que ce prix soit attribué aux Dieux du stade, un documentaire profasciste de la cinéaste nazie Leni Riefenstahl. Et l’année précédente, l’attribution de ce même prix au film pacifiste de Jean Renoir La Grande illusion avait déjà suscité des raclements de gorge du côté des régimes fascistes. 

COCORICO- Le court-métrage d’animation Négative Space remportera-t-il la statuette dorée le 4 mars prochain ? Ce court-métrage de cinq minutes, diffusé en juin dernier sur Arte, et réalisé par Max Porter et Ru Kuwahata, est en effet dans la sélection du meilleur court métrage pour les Oscars 2018. Or, Négative Space a bénéficié d’une aide de 45.000 euros de Ciclic - l’agence régionale pour le livre, l’image, et la culture numérique - et de de la Région Centre-Val de Loire ainsi qu’une aide à la musique de 2.500 euros.

RECONSTITUTION - La Loirétaine Jacqueline Sauvage a inspiré Yves Rénier qui a réalisé pour TF1 un téléfilm reprenant le récit de la vie d’une des détenues les plus connues de ces dernières années. Elle sera incarnée par l’'humoriste et actrice Muriel Robin. Le début du tournage est prévu en février 2018. L'histoire sera inspirée du livre «Je voulais juste que ça s'arrête», écrit par Jacqueline Sauvage et publié en mars 2017 aux éditions Fayard...

ÇA TOURNE ! - Orléans inspire les réalisateurs de téléfilms. Cette série française est une collection de polars se déroulant, chaque fois, dans une ville ou une région différente et mélangeant le présent et le passé, l'intrigue étant centrée autour d'une légende régionale et l'enquête menée par des acteurs différents dans chaque épisode. Après une trentaine de téléfilms déjà réalisés et diffusés sur France 3, depuis 2013 « Meutres à… » se tournera dans la cité johannique à partir du 17 juillet. Michèle Barnier jouera notamment dans ce nouvel opus qui aura pour théâtre les fêtes de Jeanne d’Arc, ajoutant ainsi une dimension historique et culturelle. France 3 Centre-Val de Loire rappelle que les équipes de tournages s’étaient rendues aux festivités de mai dernier, histoire de s’inspirer de l’ambiance et du déroulé de la manifestation. 

Voici un bel outil promotionnel pour la Ville qui aspire à travailler sa notoriété métropolitaine. Cette série est regardée en moyenne par plus de 4 millions de téléspectateurs. Le dernier « Meurtres à… » a été tourné à Dunkerque et avait été diffusé le 4 février 2017.

Si vous souhaitez retrouver la collection « Meurtres à », cliquez ici.

PRIMÉ - Indirectement, la Région Centre-Val de Loire et l’agence égionale du Centre-Val de Loire Ciclic ont été distinguées au festival de Cannes, ce week-end, pour le livre, l'image et la culture numérique. Le Grand prix du jury a, en effet, attribué à Robin Campillo pour 120 battements par minuteCe réalisateur, scénariste d' «Entre les murs», Palme d'or en 2008, qui signe ici son 3e long métrage, se voit récompensé pour la première fois dans la sélection officielle. Il a conquis la Criosette, qui lui a offert une standing ovation, dimanche soir, alors qu’il venait prendre son prix.

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire et Philippe Germain, directeur général de Ciclic, saluent  « Robin Campillo, un cinéaste qui dérange, bouscule et émeu, un « électron libre » qui éveille les consciences et permet de vaincre certains préjugés. Nous sommes très fiers l'avoir soutenu dès son premier long métrage, « Les Revenants ». »

120 Battements par minute recueille aussi La Queer Palm, prix indépendant qui récompense un film des sélections cannoises évoquant les questions LGBT (homosexualité, bisexualité, transgenre), ainsi que le Prix FIPRESCI,  une récompense remise par un jury constitué de critiques de cinéma internationaux par l'intermédiaire de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI).

Tourné à Orléans

Ce film, produit par les Films de Pierre, a bénéficié d'une aide à la création. De plus, Ciclic accompagne Robin Campillo depuis son premier long métrage, puisqu'elle avait également soutenu Les Revenants, qui a inspiré la série à succès diffusée par Canal +. 120 battements par minute raconte l'engagement des militants d'Act Up dans leur lutte contre le SIDA au début des années 1990.

Des techniciens locaux, plusieurs petits rôles et des figurants ont intégré l'équipe du film, tourné à Orléans, notamment à l'Hôpital de La Source, entre septembre et octobre 2016. «120 Battements par minute», dont le titre évoque « les battements du coeur et ceux du plaisir », sortira le 23 août.

Le synopsis

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean qui consume ses dernières forces dans l'action...

RÉCOMPENSE - Divine soirée pour Divines, le premier long métrage de la réalisatrice Houda Benyaminaa, qui a remporté, vendredi soir, lors de la 42e cérémonie des César, salle Pleyel, trois prestigieux trophées : le César du meilleur premier film pour Houda Benyaminaa,  le César du meilleur espoir féminin pour Oulaya Amamra et le César du meilleur second rôle féminin pour Déborah Lukumuena. Une deuxième consécration après la Caméra d’or obtenue par le film lors du dernier festival de Cannes. 

THE END. Le rideau va tomber définitivement sur le cinéma Pathé Place d’Arc, situé au premier étage du centre commercial éponyme. Selon nos informations, le clap de fin est programmé dès demain, mercredi 29 juin, sans que l’on sache encore si les séances de la journée seront même maintenues.

PEOPLE - Pour les besoins du film « Mission impossible : 5 », en salle ce mercredi 12 août, l'acteur américain Tom Cruise réalise un numéro d'équilibriste sur l'aile d'un Atlas A400M, fleuron de la base aérienne d'Orléans-Bricy.

Marion Cotillard (Photo : DR)

TROPHÉE. Marion Cotillard remportera-t-elle un deuxième Oscar le 22 février prochain pour son rôle dans « Deux jours, une nuit », le film réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne sorti en France en mai 2014 ? L'actrice orléanaise vient en effet d'être nommée, ce jeudi 15 janvier, par l'académie des Oscar dans la catégorie de la meilleure actrice, aux côtés de Felicity Jones (« Une merveilleuse histoire du temps »), Julianne Moore (« Still Alice »), Rosamund Pike (« Gone Girl ») et Reese Witherspoon (« Wild »). (...) 

ÉTOILE - Les prestations de l'actrice de Deux jours, une nuit des frères Dardenne et de The Immigrant a été largement saluées par les critiques américains. Marion Cotillard a même été préférée à Scarlett Johansson.

Pages

À L'AFFICHE

Communication. 

DOSSIER IMMOBILIER S17 2017_0.jpg