Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 19 Août 2018, 02h08

Pas de recrudescence massive et improbable du nombre d'adhérents dans le Loiret, contrairement aux suspicions de fraude nationale. 

En l'espace de deux mois seulement, le Parti radical, qui doit choisir son nouveau président le 16 juin, a vu le nombre de ses adhérents progresser d'un tiers en deux mois, passant de 10.000 à 13.098. Dans le Loiret, les comptes ne semblent pas sujets à suspicion. 

Résumé: 

FRAUDE. C'est le Canard Enchaîné qui pointe du doigt les faits dans sa dernière livraison : en l'espace de deux mois seulement, le Parti radical, qui doit choisir son nouveau président le 16 juin, a vu le nombre de ses adhérents progressé d'un tiers en deux mois, passant de 10.000 à 13.098. Et l'hebdomadaire révèle que les nouvelles adhésions ont pris des voies pour le moins surprenantes : en Meurthe-et-Moselle, par exemple, le fief de Laurent Hénart - le maire de Nancy, candidat face à Rama Yade à cette succession de Jean-Louis Borloo - une douzaine d'adhésions ont été payées avec la même carte bleue. Dans le Loiret, pas de suspicions de ce genre selon Pascal Vilain, le président départemental.

Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonné.

Pour vous abonner, cliquez ici