Le pure-player qui vous sort de votre quotidien

Le 11 Décembre 2018, 10h36

La pâtisserie industrielle Michel Kremer, qui emploie quelque 250 salariés à Argenton-sur-Creuse (Indre), devrait changer de mains.

Mademoiselle Desserts (220 M€ de CA) emploie 1 400 salariés et exploite 9 sites industriels, dont 5 en France. 

INFO EXCLUSIVE - Selon notre confrère La Lettre Valloire, la pâtisserie industrielle Michel Kremer, qui emploie quelque 250 salariés à Argenton-sur-Creuse (Indre), devrait prochainement changer de mains. L’entreprise serait, en effet, cédée à Mademoiselle Desserts, une entreprise dont le siège se trouve à Condat-sur-Trincou, au nord de Périgueux (24). Cette belle ETI française est devenue, suite à plusieurs acquisitions dont Speciality Desserts, The Handmade Cake Company et Ministry of Cake au Royaume-Uni, « la »référence de la pâtisserie industrielle sur les marchés européens ; la moitié de ses produits est écoulée par le canal de la grande distribution, le reste par la restauration hors foyer. Le fonds IK VIII du britannique IK Investment Partners a pris cet été une participation majoritaire dans Mademoiselle Desserts (220 M€ de CA), qui emploie 1 400 salariés et exploite 9 sites industriels (5 en France, 3 en Angleterre et 1 aux Pays-Bas) ; selon la presse financière, le montant de la transaction aurait avoisiné les 330 M€.

Le CA de Michel Kremer se situait en 2016 autour de 30 millions d'euros 

Michel Kremer, spécialisé à l’origine dans les chouquettes et les gâteaux au chocolat et qui a complété progressivement sa gamme par des produits de snacking salé, adresse également les marchés de la grande distribution et de la restauration hors foyer, mais aussi celui des boulangeries-pâtisseries industrielles et du catering. Son CA n’est plus publié depuis plusieurs années mais il se situait en 2016, selon le dirigeant lui-même, autour de 30 M€.